Archive for the ‘Accrochages’ Category

De janvier à mars 2010, la création contemporaine africaine s’expose au Musée d’Art Contemporain d’Herzliya.

14/01/2010

De janvier à mars 2010, la création contemporaine africaine s’expose au Musée d’Art Contemporain d’Herzliya.

Un voyage unique à travers les disciplines artistiques, à la découverte du continent d’aujourd’hui. Douze artistes contemporains du Ghana, de Madagascar, de Zambie, du Cameroun, du Togo, d’Afrique du Sud, du Gabon, du Kenya et du Burundi sont invités à Herzliya pour une exposition a contenu exceptionnel, racontée telle un journal….

Ce journal intime collectif, organisé par les commissaires Simon Njami et Mikaela Zyss, emmène, pour la première fois en Israël, le public à travers un voyage dans l’Afrique contemporaine. Cette proposition inédite offre une vision toute personnelle du continent africain tel qu’il est vu et vécu par les artistes, loin des clichés ethnologiques ou anthropologiques. Ce kaléidoscope donne à voir comment les artistes africains se projettent dans un monde globalisé, comment ils se jouent des clichés, comment ils tentent de réinvestir leur propre image. El Anatsui et ses installations ancrées dans leur environnement, Samuel Fosso et sa réinterprétation des grands mouvements humanistes, Aimé Ntakiyica, grand disciple de Magritte, pour ne citer qu’eux, exposeront, en ce début d’année, une Afrique pour le moins inattendue ! (Mathilde Jomain)

Du 9 janvier au 6 avril 2010,
Musée d’Herzliya
4, rue Habanim, Herzliya
Informations : 09-9551011
Moshekwa Langa, You will find us Aimé Ntakyica, Srulik Remix

Du 18 au 21 novembre: Blurrr7, 7ème Biennale d’Art Performance

20/11/2009

Du 18 au 21 novembre, Arts Visuels : Blurrr7, 7ème Biennale d’Art Performance

Avec la participation de l’artiste français Charles Dreyfus CCA 5 rue Kalisher Tel-Aviv

Informations : 03-5274371

Plus d’infos : http://www.cca.org.il

25 novembre : Rencontre avec l’art contemporain et Claire Fontaine

20/11/2009

Rencontre avec l’art contemporain

L’Institut Français de Tel-Aviv et les services culturels de l’Ambassade de France en Israël vous proposent une rencontre exceptionnelle avec l’artiste collective français Claire Fontaine, le mercredi 25 novembre à 18h00 à la Galerie DVIR, 11 Rehov Nahum – Tel-Aviv, 03-6043003.

Claire Fontaine est le commissaire de l’exposition « Etrangers Partout ». Trois artistes (le suédois Karl Holmqvist et les britanniques Damian et Delaine Le Bas et ) y présentent leurs travaux artistiques (peinture, sculpture, vidéo) sur la question de l’identité et de la situation conflictuelle liée au statut d’étranger.

Sur réservation uniquement (places limitées) au 037968000

Arts visuels – Biennale d’Herzliya

18/09/2009

L’occasion de (re)découvrir  le travail d’Assaf Gruber et son approche si personnelle des conflits de civilisation.

Du 3 au 10 octobre, Musée d’Herzliya

4, rue Habanim,  Herzliya

Informations : 09 955 10 11

Exposition européenne de VideoArt au Musée de Tel Aviv

04/02/2009

Les pays européens s’associent à 21 pour fêter les 100 ans de Tel Aviv au Musée de Tel Aviv. Chacun des pays a choisi un artiste pour participer à l’exposition « Sounds & Visions : Artists’ Films & Videos from Europe. The Last Decade ». L’exposition aura lieu du 6 février au 7 mars.

2261

La France sera représentée par l’artiste Cyprien Gaillard. Entre vandalisme et esthétique minimale, romantisme et Land Art, son travail de Cyprien Gaillard interroge la trace de l’homme dans la nature de façon iconoclaste. Qu’il insère des tours modernistes dans des gravures paysagères hollandaises du XVIIème siècle, transformant ainsi les visions naturalistes de Rembrandt en terrains à bâtir (Believe in the Age of Disbelief, 2005) ou qu’il fasse transporter les ruines d’une tour démolie pour en paver l’allée d’un château (La grande allée du château de Oiron, 2008 ) ; qu’il déclenche, dans des paysages soigneusement choisis, des extincteurs industriels afin de produire un nuage vaporeux en même temps qu’une menace sourde (Real Remnants of Fictive Wars, 2003 – 2008 ) ou qu’il interroge la notion du pittoresque en transformant ses nuages de fumée en retouches de peinture sur des toiles anciennes (The New Picturesque, 2007-), Cyprien Gaillard représente l’architecture contemporaine comme une ruine moderne sur le point d’être envahie par la nature, tel que le faisait le peintre ruiniste Hubert Robert avec le Louvre au XVIIIème siècle.

ArtFocus 2008 : Que peut l’art aujourd’hui ?

22/09/2008

Ami Barak et Bernard Blistène sont les commissaires de la cinquième édition d’Art Focus, qui a lieu du 23 septembre au 23 octobre 2008 à Jérusalem. Pour plus d’informations :  www.artfocus.org.il

« Que veut l’art ? Tout. Que peut l’art ? Rien. Que fait l’art ? Quelque chose. »

Jean-Luc Godard

A l’ouest de Jérusalem, à la périphérie immédiate de la ville, la Fondation de Jérusalem propose dans le cadre singulier du centre des Congrès de Talpiot nommé Le Pavillon, entre le mardi 23 septembre et le samedi 23 octobre 2008, la cinquième édition d’ArtFocus.

Conçu comme un dispositif et un programme de manifestations et de rencontres autour de la création contemporaine, ArtFocus 2008 entend rassembler des pratiques et des disciplines venues de multiples horizons esthétiques et géographiques.

Bâti comme un programme ouvert et multiforme, ArtFocus 2008 souhaite manifester la vivacité et la diversité de la création contemporaine à l’heure de la mondialisation et mettre en évidence le foisonnement des idées et des propositions qu’elle suscite.

A l’instant de la multiplication des biennales d’art contemporain et des rendez-vous artistiques de tous ordres de par le monde, ArtFocus 2008 réaffirme sa vocation déjà ancienne et tient, cette fois encore, à prendre acte du contexte et de la situation politique et culturel dans lequel il se déploie.

C’est pourquoi le programme de cette édition entend rendre compte de multiples perspectives esthétiques et critiques dans un climat dont personne ne peut penser nier l’intensité dramatique et les enjeux qui l’animent. ArtFocus 2008 ne peut ni ne veut les ignorer : les organisateurs de cette nouvelle édition, Ami Barak et Bernard Blistène veulent ainsi solliciter les artistes et les créateurs de tous horizons autour d’une question commune : «  que peut encore l’art aujourd’hui ? ».  A chacun le devoir comme la liberté d’y répondre.

Quelque soixante créateurs sont invités à répondre à la proposition. La forme qu’ils entendent donner à leur projet leur revient de fait entièrement. ArtFocus 2008 est ainsi tout autant le lieu de la rencontre d’œuvres venues d’horizons résolument différents que celui de débats et d’échanges nécessaires sur les enjeux et les possibilités de la création du temps présent.

Au travers des propositions artistiques réunies, ArtFocus 2008 entend revenir sur l’idée de communauté et de partage ainsi que différents moments de la création moderne et contemporaine ont voulu l’élaborer. Avec ArtFocus 2008, la multiplicité des paroles face à un monde désoeuvré entend ainsi insister sur la nécessité comme sur le possible impact de tout acte artistique. ArtFocus 2008 entend avant tout être un espace d’énergie et de vitalité.

Le lieu de l’édition d’ArtFocus 2008 tient résolument d’un choix précis. Dans une ville chargée d’histoire et de mémoire, propre à toutes les interprétations, et dans un quartier de labeur et d’initiatives commerciales de toutes sortes, l’espace du « Pavilion » fera fonction d’une aire de « rencontres de troisième type » habité par la création actuelle, d’un carrefour en devenir dans une zone dynamique, en marge des lieux habituels à la présentation de l’art contemporain : un espace de rendez-vous multiples pour de multiples propositions, une forme d’effervescence et d’expérience alerte.

ArtFocus 2008 espère ainsi insister sur la nécessité toujours plus urgente d’un agir ensemble. L’art du temps présent doit sans doute, plus que jamais, tel que le philosophe Gilles Deleuze le suggère, « penser une fuite qui ne soit pas une évasion », chercher des alternatives aux effets de massification de la culture, inventer des projets qui permettent un « nous », construire des perspectives à même de nous retrouver.

Il en va de la menace de la perte de l’identité de tout individu dans des sociétés modernes fonctionnant comme des machines à « désubjectiver ». Il en va également de la capacité de tout créateur d’aujourd’hui d’affronter les différentes formes de pouvoir, là où celui-ci s’exerce. Il en va de la pluralité des individus et de possibles alternatives aux différentes forces qui les oppriment.

ArtFocus 2008 réunit ainsi, en exergue de l’exposition, certains projets propres aux utopies artistiques fondatrices des années 1970, sollicités comme points de référence à partir desquels s’articulent les différents projets des artistes invités pour cette édition.

L’extrême diversité des supports propres à la création du temps présent vient sans doute de la volonté de multiplier les perspectives critiques et de réagir là où menacent l’uniformisation et la standardisation de notre monde contemporain. L’attention de la plupart des créateurs à la singularité de leur histoire comme à ses particularismes tient, quant à elle, de la volonté d’articuler leur travail à l’aune de leur propre culture et de ses enjeux spécifiques. L’art du XXIème siècle produit du singulier pluriel et rend improbable comme vaine toute tentative de réduction à un mouvement, encore moins à un style commun.

Ainsi ira-t-on d’une œuvre à une autre, d’une proposition à une autre, avec le souci et le désir de trouver de nouvelles voies pour penser les enjeux et les utopies nécessaires de notre monde à venir. Ainsi se retrouvera-t-on pour ArtFocus 2008 à Jérusalem entre le 23 septembre et le 23 octobre pour multiplier les rencontres et les confrontations, les débats et les prises de position, les séances d’écoute et de projections : ArtFocus 2008 est une expérience du temps et de l’espace que cette édition exceptionnelle vous invite à partager.

« Que peut l’art aujourd’hui » est une manifestation conçue par Ami Barak et Bernard Blistène, avec la collaboration de Laetitia Bahuon Sa logistique et sa production sont placées sous l’égide du Israel Festival, coordonné par Miri Menirav, Productrice exécutive.

Les artistes de l’exposition :

Adel Abdessemed (France), Saâdane Afif (France), Chantal Akerman (Belgium), Jennifer Allora & Guillermo Calzadilla (Porto Rico), Francis Alÿs (Mexico), Maja Bajević (France), Michel Blazy (France), Ulla von Brandenburg (Germany), Roderick Buchanan (UK), Mircea Cantor (France), David Claerbout (Belgium), Claire Fontaine (France), Keren Cytter (Israel), Matthew Day Jackson (USA), Jeremy Deller (UK), Michael Druks (Israel), Jimmie Durham (US/Italy), Latifa Echakhch (Switzerland), Jean-Pascal Flavien (France), Ceal Floyer (UK), Cyprien Gaillard (France), Ryan Gander (UK), Douglas Gordon (UK), Rodney Graham (Canada), Loris Gréaud (France), Subodh Gupta (India), Zheng Guogu (China), Pierre Huyghe (France), Amar Kanwar (India), Talia Keinan (Israel),  Christophe Keller (Germany), Claude Lévêque (France), David Maljković (Croatia), Victor Man (Romania), Christian Marclay (USA), Chris Marker (France), Ohad Meromi (Israel), Deimantas Narkevičius (Lithuania), Bruce Nauman (USA), Moshe Ninio (Israel),  Pier Paolo Pasolini (Italy), Nira Pereg (Israel), Alexandre Perigot (France), Dan Perjovschi (Romania), Eli Petel (Israel), Kirsten Pieroth (Germany), Barak Ravitz (Israel), Robin Rhode (South Africa), Karen Russo (Israel), Anri Sala (France), Tomas Saraceno (Argentina/Germany), Joe Scanlan (USA), Ariel Schlesinger (Israel), Miri Segal (Israel),  Tino Sehgal (Germany), Yann Sérandour (France), Yoav Shmueli (Israel), Doron Solomons (Israel),  Haim Steinbach (USA), Simon Starling (UK), Pascale-Marthine Tayou (Cameroon), Jan Tichy (Israel), Na’ama Tsabar (Israel), Sharon Ya’ari (Israel), Rona Yefman (Israel), Uri Zohar (Israel)

Vernissage de l’exposition « Le choc des photos »

07/05/2008

Nous avons l’honneur de vous convier au vernissage de l’exposition « Le choc des photos » organisée conjointement par Paris Match, l’Ambassade de France en Israël et l’Institut français de Tel Aviv. Venez découvrir des photos exceptionnelles qui retracent avec force et émotion les premières années de la fondation de l’État d’Israël.

Le vernissage aura lieu à l’Institut français le vendredi 9 mai à 11h en présence de M. Jean-Michel Casa, Ambassadeur de France, M. Tobie Nathan, Conseiller culturel, M. Olivier Royant, Directeur de la rédaction de Paris Match et M. Marc Brincourt, Rédacteur en chef adjoint du Service Photo à Paris Match. Ils seront heureux de vous rencontrer. Venez nombreux !