Archive for octobre 2009

A Partir du 13 novembre. Atelier de philosophie continentale française, suite…

30/10/2009

Sur le thème : Quelques réflexions sur le lieu

Première rencontre le vendredi 13 novembre à 10h00.

En hébreu

JPEG - 39.1 ko
Jacques Derrida

Le calendrier des rencontres sera disponible prochainement dans cet article.

Participation de 20 nis pour les étudiants et 30 nis pour les non-étudiants.

Institut français de Tel Aviv

Rotschild 7, Tel Aviv

Inscription : 03-7968000

Les 10 et 11 novembre. Théâtre : La Ronde d’Arthur Schnitzler

30/10/2009

L’Atelier théâtre en français présente : La Ronde d’Arthur Schnitzler

La prostituée, le soldat, la bonne, le jeune monsieur, la jeune femme mariée et son mari, ce mari et la grisette – le second quittant le première pour le troisième qui sourit au quatrième et ainsi de suite jusqu’au comte qui passe de la comédienne à la prostituée, bouclant la boucle de la Ronde.

Mais qu’est ce qui les entraîne tous dans cette ronde d’amour ?

JPEG - 133.1 ko

En dix scènes brèves, ce chef-d’œuvre incontesté du théâtre européen, écrit à Vienne en Autriche au tout début du XXe siècle, et longtemps interdit, raconte avec pittoresque, humour et acuité, l’essentiel sur cette magie du cœur et des sens qui mène le monde.

Texte français de Henri Christophe

Adaptation et mise en scène : Elisabeth Kedem

En français

Les 10 et 11 novembre à 20h30

Mercaz Bikourei Ha Eitim (derrière la cinémathèque à gauche)

Heftman, 6 Tel-Aviv

Réservation obligatoire – Julie 052 4022 832 PAF : 50 nis

Du 5 au 7 novembre : le duo Vialka

30/10/2009

Le duo auvergnat composé de Marylise Frecheville et d’Eric Boros élabore un univers intriguant et déroutant qui rappelle les grandes heures des Rita Mitsouko.

JPEG - 55.8 ko

Le 5 novembre à 21h00 Bass Club 1 rue HaHistadrut Jérusalem Informations : 054-5790810

Le 6 novembre à 20h30 Levontin 7 7 rue Levontin Tel Aviv Informations : 03-5605084

Le 7 novembre à 21h00 Rodeo Club 23 rue Balfour Haifa Informations : 054-5790810

http://www.myspace.com/vialka

Du 2 au 5 novembre. Danse : Festival Tel Aviv Dance-Compagnie Heddy Maalem

30/10/2009

Pour le plus grand plaisir de tous, Heddy Maalem, chorégraphe établi à Toulouse, viendra nous présenter son interprétation du Sacre du Printemps lors du Tel Aviv Dance Festival, les 4 et 5 novembre, au Centre Suzanne Dellal de Tel Aviv et à Haifa.

JPEG - 104.9 ko
crédit photo : Patrick Fabre

Un cube blanc, quinze danseurs venus du Mali, du Bénin, du Nigéria, du Sénégal, de France, des caleçons trop grands… Voilà le matériau de base du Sacre du Printemps d’Heddy Maalem.

JPEG - 93.6 ko
crédit photo : Patrick Fabre

Si la musique de Stravinsky est presque centenaire, c’est à Lagos, qu’est née, au début des années 2000, l’idée d’évoquer l’Afrique à travers cette œuvre.

« Lagos m’inspire un sentiment de fin du monde comme la musique de Stravinsky confond pour moi animer puis tuer », raconte-t-il. « Avec Stravinsky, je mets les pieds dans le plat : je veux bousculer le regard des Occidentaux sur le corps noir. J’ai l’impression, en poussant les choses à l’extrême, que l’Afrique ne fait plus partie de l’humanité et j’ai envie de partager les richesses du monde, musicales entres autres, avec les danseurs. »

JPEG - 95.5 ko
crédit photo : Patrick Fabre

Pour ce faire, le chorégraphe s’est également entouré de Benoit Dervaux, documentariste, directeur de la photo et cadreur, pour que des images et des sons du Nigéria accompagnent le ballet.

JPEG - 99.2 ko
crédit photo : Patrick Fabre

L’évènement danse de l’Automne, cadeau de la Ville de Toulouse à l’occasion du centenaire de Tel Aviv !

Festival Tel Aviv Dance les 2 et 3 novembre à 21h

Haifa le 5 novembre à 21h

http://www.suzannedellal.org.il/

Le 2 novembre. Conférence : Daniel Sibony – Rencontre littéraire autour de son livre Marrakech, le départ

30/10/2009

Ce livre raconte une enfance à Marrakech, le choc des cultures a les accents de l’amour, de l’humour, et d’un désir de vivre increvable.

Le narrateur, pris dans une histoire d’amour y raconte son enfance dans la Ville rouge, celle d’un Juif qui, à 13 ans fait son Alyah à Paris tout en aimant Israël, et devient plus tard un homme de l’entre-deux-langues, l’entre-deux-lieux , un interprète de la pensée qui jaillit entre deux images. Si vous êtes sensible aux questions d’origine, d’exil, de nouvelle vie…, si vous venez d’ailleurs mais que vous n’êtes pas très portés sur la seule nostalgie, lisez ce livre Marrakech, le départ ed Odile Jacob.

JPEG - 100 ko

Daniel Sibony, écrivain, psychanalyste, philosophe, présentera son premier roman et 34ème livre, lors d’une conférence débat à l’Institut français de Tel-Aviv.

Lundi 2 novembre à 20h00

Institut français de Tel-Aviv

Rothschild, 7 Tel-Aviv

Entrée libre, en français

Du 28 octobre au 1er novembre. Musique contemporaine-Festival Hateiva

30/10/2009

En invités vedettes du « Marathon Hateiva 2009 », les plus brillants musiciens français en matière de musique contemporaine.

Le Marathon consiste en quatre jours de musique, danse, théâtre musical… Le point d’orgue sera bien évidemment le concert d’ouverture où seront accueillis Eric-Maria Couturier, violoncelliste de l’Ensemble Intercontemporain de Paris, la violoniste israélienne Yael Barolski et Gilbert Nouno de l’IRCAM.

Un hommage sera rendu à Pierre Boulez.

A 19h00, Gilbert Nouno donnera une conférence en anglais sur la musique électronique dans les pièces jouées au cours du concert. Avec la participation d’Eric-Maria Couturier et Yael Barolski.

« Concert for piano » de John Cage sera présenté le jour suivant par Benny Sluchin, Eric-Maria Couturier et Yael Barolski

JPEG - 15.9 ko

Benny Sluchin, Eric-Maria Couturier, Gilbert Nouno – Hommage à Pierre Boulez Les 28 et 29 octobre : Hateiva, Jaffa 19, boulevard Yerushalayim, Jaffa Informations : 03 682 24 03

Eric-Maria Couturier en soliste invité et l’Israel Contemporary Players Le 31 octobre à 20h30 au Musée d’Art de Tel Aviv Informations : 03 6077000

Le 1er novembre à 21h00 au Mishkenot Shaananim, Jérusalem (retransmis en live sur Kol Hamusica) Informations : 02 623 43 47

Du 29 au 31 octobre. Cinéma-Epos-FilmArtFest

30/10/2009

Epos 2009, le premier festival du Film d’Art en Israël proposera une quarantaine de films de 12 pays touchant à différents domaines artistiques : Littérature et Poésie, Musique populaire, Danse, Théâtre, Art, Musique Classique, Art Vidéo, Jazz et Rock.

Les projections auront lieu à la Cinémthèque de Tel Aviv et ZOA Tel aviv. Des évènements auront également lieu au Centre Suzanne Dellal et au Musée d’Art de Tel Aviv. Tous les films auront des sous-titres en anglais et en hébreu.

Certains films seront projetés dans les cinémathèques de Jérusalem, Nazareth et Sderot.

Des hommages à Pina Bausch et Merce Cunningham seront rendus.

A ne pas manquer : le documentaire du réalisateur français, René Letzgus, « Nina Simone, Sorcière d’Amour »

JPEG - 97.3 ko

Du 29 au 31 octobre

Informations : http://www.filmart.co.il /03 6060800

Du 29 au 31 octobre. Littérature-Festival International de Poésie-Sha’ar

30/10/2009

« La poésie aux frontières des conflits »

La poésie n’a aucun territoire à défendre si ce n’est celui du partage des mots, de l’écoute, par delà les refus stériles des intolérances.

Pour sa 9ième édition, le festival international de poésie Sha’ar, crée et dirigé par le poète Amir Or, dans le cadre de l’association Hélicon donne la voix aux poètes habités des conflits de leurs pays d’origine. A Jaffa du 29 au 31 octobre.

JPEG - 46.2 ko

Gearoid MacLochlainn d’Irlande du Nord, Robert Minhinnick de Wales, Chung Hee Moon de Corée du Sud, Senadin Musabegovic de Bosnie, Pacscale Petit de Grande Bretagne, Cai Tianxin de Chine, Nese Yasin de Chypre et le célèbre poète français d’origine Tibétaine Jangbu.

A leurs côtés, les poètes Shimon Adaf, Taha Muhamad Ali, Samikh Al Qassem, Adi Assis, Almog Behar, Yakir Ben Moshe, Sivan Beskin, Rami Ditzanny, Sai Dotan, Eli Elyahu, Mordechai Geldman, Yael Globerman, Haim gouri, Hagit Grossman, Hedva Harechavi, Marwan Mkhoul, Agi Mishol, Tal Nizan, Amir Or, Asher reich, Rafi Weichert.

Pour l’ensemble du programme : http://www.helicon.org.il

Mail : helicon@helicon.org.il

Retour sur l’avant première du film Lebanon

30/10/2009

A l’occasion de la sortie le 15 octobre dernier du film Lebanon de Samuel MAOZ, Lion d’Or de la 66è Mostra de Venise, l’Ambassadeur de France en Israël, Christophe Bigot salue ce nouveau succès cinématographique et le dynamisme des co-productions franco-israéliennes.

Pour l’Ambassadeur, ainsi qu’il l’a écrit au réalisateur, « Lebanon » est une illustration éclatante de la qualité des coproductions entre nos deux pays et des liens étroits qui unissent nos cinémas. La France s’attachera à poursuivre son engagement dans cette voie ».

JPEG - 74.6 ko
Lebanon

L’accord de co-production signé entre la France et Israël en 2001 a permis la réalisation de plus de 28 films à ce jour dont des succès auprès du public et de la critique tels que Les Méduses, La visite de la fanfare, Valse avec Bachir, ou encore Tu marcheras sur l’eau.

Lebanon est coproduit par Arte France, Canal + et Arsam International pour la France, Métro Communications, Paralite Films et Zigota pour Israël et Ariel Films pour l’Allemagne.

Lebanon est le premier film de Samuel Maoz qui a combattu pendant la guerre du Liban.

L’Ambassadeur de France en Israël, Christophe Bigot a rendu un hommage personnel à ce succès au cours de l’avant-première organisée par la société distributrice United King Films, le 11 octobre, à Cinéma City.

Horaires et séances à cette adresse : http://www.unitedking.co.il/lebanon/

Vus à l’avant-première de Lebanon, le 11 octobre 2009

JPEG - 68.9 ko
Christophe Bigot, Ambassadeur de France en Israël et l’équipe du film Lebanon : Dudu Tasa, acteur, Shmuel Maoz, réalisateur, Zoar Strauss, acteur, Moshe Edery, distributeur, Michaek Moshonov, acteur, Oshri Cohen, acteur. Crédit photo : Yaël Baruch
JPEG - 75.3 ko
Christophe Bigot, Ambassadeur de France en Israël, Katriel Schory, Directeur Général de L’Israel Film Fund, Annette Lévy-Willard, Conseillère de Coopération et d’Action culturelle. Crédit Photo : Yaël Baruch

Le 3 novembre : Journée d’étude « Témoignage et écriture de l’Histoire » à l’Université de Tel-Aviv

26/10/2009

JPEG - 13.7 ko

Université de Tel Aviv

Département de Français

Journée d’étude dans le cadre du Forum de Maîtrise et de Doctorat et du groupe de recherche EDGAR

Avec le soutien de l’Institut français, de l’Université Paris 7 et de Faculté des Lettres au nom de Sally et Leslie Entin de l’Université de Tel Aviv

3 Novembre 2009 de 16h15 à 20h

Amphi 001, bâtiment Rosenberg, campus de l’université de Tel Aviv.

Témoignage et écriture de l’Histoire

A partir de la Renaissance, sous l’impulsion d’historiens italiens comme Paul Emile et Paul Jove, eux–mêmes influencés par la redécouverte des historiens grecs et latins, Plutarque, Thucydide et Tite Live, l’Histoire se sépare des Belles Lettres et inscrit la véracité du témoignage comme fondement du récit historique.

Cette journée se propose d’étudier la notion de témoignage dans son rapport à l’histoire du XVe au XVIIe siècle. Pour l’Europe occidentale médiévale, le témoignage est perçu à l’origine comme tributaire d’une attitude religieuse remontant aux premiers chrétiens et définissant leur rôle face à la société : ils se doivent de témoigner de la geste divine, ainsi les premiers récits historiques sont les annales tenues par les moines. On observera l’évolution de la notion de témoignage telle qu’elle s’exprime au tout début du XVIe siècle dans l’œuvre de Claude de Seyssel puis on tentera de dégager ses caractéristiques spécifiques au moment des guerres de religion en notant précisément à cette époque les étapes de son affranchissement progressif de la providence. De fait, le témoignage n’est plus soutenu par une nécessité religieuse mais par la naissance de la notion de conscience historique. Cette notion définira la place de l’histoire dans l’identité d’une nation tout comme dans celle de l’individu.

Ce premier volet envisage la problématique du témoignage à partir d’un corpus de textes d’Ancien Régime, prévoyant qu’un second volet poursuivra l’enquête pour déboucher sur l’époque contemporaine et notamment sur la seconde crise que traverse la notion de témoignage à partir des deux guerres mondiales qui  ont marqué le XXe siècle.

PNG - 147.1 ko

אוניברסיטת תל אביב Université de Tel Aviv

הפקולטה למדעי הרוח ע »ש לסטר וסלי אנטין

Faculté des Lettres au nom de Lester et Sally Entin

החוג לצרפתית Département de Français

Journée d’étude dans le cadre du Forum de Maîtrise et de Doctorat et du groupe de recherche EDGAR

Avec le soutien de l’Institut français, de l’université Paris 7 et  la Faculté des Lettres de l’UTA

3 Novembre 2009 de 14h à 20h

Témoignage et écriture de l’Histoire

16h – 16h15: Accueil

1ere session : 16h15-17h45

Michèle KAHAN -BOKOBZA, Directrice adjointe du département de Français, UTA

Nadine KUPERTY-TSUR, UTA : Présentation de la thématique

16h20-16h50

Françoise LAVOCAT, Université de Paris 7 : « Le témoignage de la catastrophe »

17h-17h30

Patricia EICHEL-LOJKINE, Université du Mans :

« Entre rhétorique et témoignage historique: « mémoire » dans tous les sens du terme dans Les Louenges du roy Louys XIIe de ce nom de Claude de Seyssel (1508) ».

Pause : 17h45- 18h15

2e session : 18h15-19h45

18h15-18h45

Chantal LIAROUTZOS, Université de Paris 7 :

« Rien qui déposât pour elle de si long temps » : le témoignage des pierres dans les Antiquités

18h45-19h15

Mathilde BERNARD, Université de Paris 3 et UTA

« ‘Je m’en allay toute transsie et esperdue’ : la peur témoin de l’innommable chez les mémorialistes de la Saint-Barthélemy. »

19h15-19h45

Nadine KUPERTY-TSUR, UTA : Conclusion.